Meeting de Forbach : Ethan Katzberg domine Yann Chaussinand au marteau (L’équipe)

Le champion du monde du lancer de marteau canadien Ethan Katzberg a remporté le concours du marteau devant Yann Chaussinand avec 80,12 m. Au triple saut, Ilionis Guillaume a réussi les minima européens avec 14,28 m.

Son marathon a commencé il y a neuf jours, à Chorzow. Depuis le 18 mai, Ethan Katzberg a enchaîné cinq concours à travers l’Europe : 79,12 m en Pologne, 81,98 m à Bergen (Norvège) le 22, 79,66 m à Banska Bystrica (Slovaquie) le 24 et 80,10 m à Halle (Allemagne) le 25, achevant son périple à Forbach, dimanche. Le champion du monde surprise canadien du lancer de marteau l’an passé à Budapest, bien que « fatigué », l’a emporté avec 80,12 m.

Katzberg, 22 ans, est devenu le 9e performeur de l’histoire en avril, avec un jet à 84,38 m à Nairobi. Dimanche, sur le stade du Schlossberg, il a dominé Yann Chaussinand, qui confirme son nouveau record personnel battu la veille à Nancy (79,88 m), avec 79,31 m. Quentin Bigot, encore en quête de repères, a pris la 4e place avec 73,17 m.

Belocian encore poussif

Un peu plus tôt, chez les femmes, Rose Loga avait elle aussi terminé deuxième avec 71,55 m, pas loin de son record. À la perche, Robin Emig s’est contenté d’une barre à 5,65 m. Le sauteur gapençais a échoué deux fois à 5,76 m, et conservé un saut à 5,82 m, synonyme des minima olympiques, en vain.

Les performances ont été affectées par le vent, qui a soufflé contre les sprinteurs et hurdleurs, et trop avantagé les sauts horizontaux. Ilionis Guillaume a par exemple réussi à valider les minima pour les Championnats d’Europe de Rome (7-12 juin) avec 14,28 m et un vent dans la limite (+1,8 m/s). Elle ne cachait pas sa déception sur son 5e et 6e essai, à 14,72 m (+6,4 m/s) et 14,57 m (+2,2 m/s), qui lui auraient offert un ticket pour les JO de Paris.

Cela n’a pas aidé non plus Wilhem Belocian, qui a changé son départ sur 110 m haies en passant sur 7 appuis. « J’arrive à le faire à l’entraînement et à l’échauffement, mais pas encore en course », expliquait le hurdleur guadeloupéen. « Les chronos d’hier (samedi) à Nancy et d’aujourd’hui sont anecdotiques. » 14″04 (-0,4 m/s) à Nancy, 14″06 (-1,9 m/s) à Forbach, effectivement, Belocian est loin de ses standards, mais n’était pas inquiet. « Ma préparation a été ralentie car je me suis bloqué le dos en Chine, avant le meeting de Xiamen, et ça a mis longtemps pour que je n’aie plus rien. »

Meeting de Forbach : les héros locaux sont fatigués

Pas en forme la veille à Nancy, Quentin Bigot n’a pas fait mieux au meeting de Forbach ce dimanche. Son 73,17 m rappelle son creux du moment et la difficulté de revenir après une opération. Pour Marie-Ange Rimlinger, autre locale du jour, la déception était aussi à la ligne d’arrivée.

C’est dès son second lancer qu’Ethan Katzberg a rappelé au public du meeting de Forbach qu’il venait d’une autre planète, faisant retomber l’acier à 80,12 m. En l’absence de Pawel Fajdek, la première place semblait lui tendre les bras, d’autant que Wojciech Nowicki restait à 76,47 m. Le Canadien se frisait sa (déjà) légendaire moustache et faisait l’épreuve en tête dès le début, son premier jet à 77,96 m n’ayant pas trouvé de surenchère adverse aux premiers essais.

C’est le Français, Yann Chaussinand qui tenait tête au leader d’Outre-Atlantique, donnant à l’épreuve du marteau un semblant de suspense en balançant à 79,31 m à son troisième essai.

Du spectacle pour le public, qui attendait impatiemment l’épreuve phare. Avec ce regret que le show n’ait pas été co-animé par le local de l’étape, le Gandrangeois Quentin Bigot. Le Mosellan, qui n’y était pas, s’est contenté d’une quatrième place avec un petit 73,17 m.

Mais pas question pour le Lorrain de minimiser les chiffres : « C’était vraiment très, très dur. C’est ma moins bonne compétition sur les quatre dernières que j’ai faites ». La raison, il la connaît : « Il m’a manqué du pied, mais, globalement, c’est le cas depuis le début de la saison ».

Le trentenaire rappelle aussi l’état de son carnet de santé : « Je reviens quand même d’une opération et d’une blessure qui n’étaient pas anodines. Ce n’est pas évident de revenir à son meilleur niveau en une saison après une intervention du dos. J’essaie de faire les choses par étapes ».

« Il y a deux ans, je l’aurais battu ! »

Et la prochaine étape devrait être les championnats d’Europe, en juin, à Rome. Pas grâce à des minima qu’il n’a pas décrochés ce dimanche ni samedi à Nancy , mais « c’est bon, a priori, avec le ranking ». Le Mosellan a deux semaines pour se préparer, puis viendront « d’autres phases jusqu’en juillet pour me qualifier pour les Jeux ».

Quentin Bigot n’est pas homme à être amer et sentait dès son premier lancer la tendance du jour : « J’étais déjà fatigué à Nancy la veille, et j’étais… à 74 m. J’avais eu une semaine dure d’entraînement. Je paie ces moments qui ont mangé de l’énergie ». Mais de se rappeler aussi qu’« il y a deux ans, je faisais un 80,14 m, ici même. J’aurais battu Ethan ! (rires)  » Philosophe, il salue le parcours du Canadien : « Chacun a sa vie, son rythme. Moi, c’est la première fois de ma vie que je suis en difficulté à ce point, mais c’est ça le sport de haut niveau ! »

C’est bien ce que devait se dire Marie-Ange Rimlinger en sortant de son 100 m bouclé en 11’61, un temps loin des 11’24 qui l’auraient emmenée à Rome : « Je finis 4  mais j’étais venue chercher un temps, pas une place. Ma performance est vraiment nulle. Je ne sais pas encore à quoi c’est lié, je vais voir avec mon coach. Mais c’est le sport ». Son 200 m la rassurait à peine : « Ma course est correcte, je pars bien, je fais un bon 150 puis je craque complètement. C’est juste du physio, ça va… »

MERCI !

Cette 31ème édition du Meeting International de Forbach aura été une belle réussite.

Des records, des meilleures performances mondiale, des minima, du soleil et beaucoup de bonne humeur ont rythmé l’après-midi au Schlossberg.

Merci à tous les athlètes, bénévoles, juges et Partenaires pour leur investissement ! Sans vous, rien ne serait pareil.

Forbach : Le meeting international d’athlétisme fait le plein à 14 mois des JO

Plus de 1500 spectateurs étaient réunis ce samedi au complexe sportif du Schlossberg à Forbach à l’occasion de la 31ème édition du meeting international d’athlétisme. 

Le complexe sportif du Schlossberg à Forbach était plein ce samedi. Plus de 1500 spectateurs, passionnés de sport ou juste curieux, sont venus encourager les perchistes, sprinteurs, lanceurs de poids etc. à l’occasion de la 31ème édition du meeting international d’athlétisme. Un événement organisé par l’US Forbach athlétisme. Les tribunes étaient remplies et l’engouement du public particulier 14 mois avant les jeux olympiques de Paris en 2024. « C’est génial de pouvoir voir des athlètes professionnels d’aussi près, normalement c’est que à la télé. Ça me donne envie de soutenir encore plus nos sportifs français », explique Jérôme, c’est la première fois qu’il se rend à ce meeting. Emma, elle, est un peu plus habituée à ce milieu. Elle a 14 ans et pratique l’athlétisme en club à Sarreguemines : « C’est inspirant de les voir, j’aimerais être aussi forte qu’eux un jour. »

Les Jeux Olympiques en vue

Parmi les athlètes qui inspirent cette jeune génération : Marie-Ange Rimlinger. Une forbachoise de 21 ans qui a remporté le 60 mètres et le 200 mètres aux championnats de France espoir cet hiver. Ce samedi, c’est elle qui a remporté le 100 mètres femme. Face à ses performance, l’athlète ne peut s’empêcher de penser aux jeux olympiques de Paris en 2024« Je compte m’y préparer, je sens que c’est possible. Mais j’ai encore toute une saison pour y penser. Avant cela il y a aussi les championnats de France. » Pour Pascal Schuler, le président du club US Forbach athlétisme, où est licenciée Marie-Ange, l’athlète a toutes les chances de se voir qualifier au jeux olympiques. « Elle ne cesse de progresser et est revenue plus forte que jamais malgré ses blessures de la saison passée. On est tous derrière elle. », confie-t-il.

Wilhem Belocian impressionne au meeting de Forbach

Belle performance du hurdleur Wilhem Belocian dimanche lors du meeting de Forbach avec un chrono de 13 »23 en séries du 110 m haies.

Wilhem Belocian a signé un probant chrono de 13 »23 (+0,7 m/s) lors des séries du 110 m haies du meeting de Forbach disputé dimanche, malgré un choc avec la 10e haie. Vainqueur de la finale en 13 »40 (-0,4 m/s) après avoir heurté cette fois le premier obstacle, le Guadeloupéen confirme son bon début de saison (13 »34 fin avril en Floride puis 13 »36 aux Interclubs le 21 mai à Grenoble), et son temps réussi en série est aussi synonyme de minima pour les Mondiaux de Budapest (19-27 août). Il n’est qu’à 8 centièmes de son record (13 »15) établi en 2021.

Forbach : superbe ambiance au stade du Schlossberg pour la 31e édition du meeting international d’athlétisme !

Une fois de plus, l’US Forbach athlétisme a su proposer un rendez-vous sportif de très haut niveau, millimétré, mais aussi populaire et familial, dont il a le secret ! Ce dimanche 28 mai, le stade du Schlossberg accueillait la 31e édition du meeting international de Forbach. Ce rendez-vous est incontournable pour le public forbachois et les amateurs d’athlétisme, qui ont l’opportunité le temps d’une journée d’être au plus près des athlètes parmi les meilleurs du monde. Sous un soleil radieux, le spectacle a été superbe. Pas moins de 2 000 spectateurs ont suivi le meeting, qui accueillait notamment la sprinteuse de l’US Forbach Marie-Ange Rimlinger, ici à la maison et largement encouragée en tribune ! Elle remporte la finale du 100 m en 11 »43 (son record est à 11 »38).

Rimlinger vainqueur à domicile, un super temps pour Belocian : le meeting de Forbach résumé en images

Le stade du Schlossberg accueillait ce dimanche la 31e édition du meeting international de Forbach. Un après-midi d’athlétisme marqué par quelques performances de très haut niveau. On retiendra entre autres la victoire de la Forbachoise Marie-Ange Rimlinger (11’43) sur ses terres, la meilleure perf française de la saison réalisée par Wilhem Belocian sur 110 mètres haies (13’23 en série) et les succès attendus de Wilfired Happio sur 400 mètres haies ou du quintuple champion du monde Pawel Fajdek au marteau. A retenir aussi la grosse perf de l’Ethiopienne Alemu sur 800 mètres (1’58).